2002 : le « 21 avril »

Sixième station  :
Où droite et gauche s’attachent à décrypter
le « message du 21 avril,
afin de savoir si c’est d’insécurité qu’il s’agit,
si c’est seulement d’insécurité …
et de quel type d’insécurité

À droite cela donne …

« Monsieur le ministre [ c’est à N.SARKOZY que ce discours s’adresse], vous avez voulu prendre en considération l’appel lancé le 21 avril dernier par tous ces braves gens, ces victimes anonymes, ces Français moyens, qui en ont assez tout simplement d’être oubliés, écrasés, humiliés, qui en ont assez de devoir se contenter d’être les rebuts d’une société trop fière sans doute et quelquefois trop arrogante. »

« — Mes chers amis, j’ai le sentiment en écoutant l’orateur du parti socialiste que vous avez complètement occulté le message du 21 avril. (Exclamations à gauche.)
— Tout à fait !
— Pourtant, ce message était clair. J’ai le sentiment que vous ne l’avez pas entendu, et c’est dommage.
Moins de philosophie et plus de sécurité, c’est ce que les Français attendent !
(Applaudissements à droite – Protestations à gauche.) »

« [ Messieurs les socialistes], continuez comme cela, le 21 avril se répétera chaque fois que vous vous présenterez aux élections. Vous n’avez vraiment pas compris la leçon que vous ont administrée les électeurs. »

… et à gauche …

« [Messieurs les députés de droite], vous semblez,  être tétanisé par ce que vous pensez être l’attente des Français. »

« Je ne me reconnais pas et je ne reconnais pas dans votre description ces centaines, ces milliers de personnes qui vivent, travaillent et étudient à Saint-Denis.
« Votre but n’est pas de décrire le réel, mais de justifier une ligne politique choisie par avance. […]
Et ce n’est pas faire de la philosophie que de dénoncer ce processus de construction idéologique – dont je ne vous attribue pas la paternité – et qui a abouti à ce que, dans les lieux les plus paisibles de nos campagnes, le vote d’extrême droite ait été aussi fort le 21 avril dernier. »

 « Le message des électeurs, et plus largement de nos concitoyens, dont beaucoup ne sont pas allés voter, est complexe.
Or la sécurité semble être devenue l’unique thématique d’action forte de la droite. »

… sans parler de cette intervention à contre-courant qui renvoie à dos responsables de droite et responsables de gauche :

« Et le 21 avril est le produit d’une série de déclarations irresponsables : souvenez-vous des « »mauvaises odeurs » » des immigrés …
… des « bonnes questions » posées par le Front national, même si celui-ci apportait de « mauvaises réponses »…
. … de « l’invasion » des immigrés, de la « misère du monde »
… des « charters », et j’en passe…
Quant au chef de l’État
[ Jacques CHIRAC], il a lancé sa campagne en parlant de cette « insécurité croissante, grandissante, espèce de déferlante » »

[ extrait plus long : N.MAMERE
ou
 » La lepénisation des esprits » (N.Mamère)

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s