2003_service civique

les éléments ( apparents du débat (1) :
le contenu / la question de la formation

Nous l’avons vu, ledit « service civique » comportera un important volet formation.

– d’une part, il sera question – au cours de la première période – de « donner aux jeunes des fondamentaux », de leur « inculquer » «  le respect des valeurs de la République, le respect de l’autre et de soi-même » …  . les « valeurs de la République » : « laïcité de l’Etat, égalité entre les hommes et les femmes », etc.
Viendront s’y ajouter « quelques règles élémentaires d’hygiène de vie pour lutter, par exemple, contre le SIDA, les MST, l’alcool, le tabac, la drogue », etc.
« Des cours de culture générale et de vie pratique pourront également être dispensées. C’est pendant cette période que s’intégreront les éléments de l’actuelle journée d’appel de préparation à la défense. »

– d’autre part, seront organisés – au cours de le deuxième période » des « stages d’initiation pratique »  dans des domaines aussi différents que «  le secourisme, la sécurité civile, la restauration du patrimoine, la préservation de l’environnement, l’éducation, la santé, l’action humanitaire », etc.

Telles sont les explications fournies par le rapporteur.

Les réactions de la droite vont faire voler en éclat le réconfortant consensus sur le constat et les objectifs.

Si les auteurs de cette proposition de loi sont inspirés par des motifs légitimes, les réponses apportées, elles, ne sont pas véritablement adaptées aux enjeux que la République doit affronter. Le sens de l’intérêt général tient davantage de l’exigence morale et républicaine qui anime la société et son système éducatif qu’à une sorte de kit fourni clés en main au terme de deux mois de stage.
( Christian Jacob )

A l’opposé de ces dispositifs ciblés et fondés sur le principe du volontariat, le  stage civique  proposé par le groupe socialiste semble plus hasardeux tant d’un point de vue conceptuel qu’opérationnel. Ainsi, en termes de contenu, les jeunes Français disposeraient, sur un mois, d’une formation « patchwork » qui mêlerait le civisme à des cours de « vie pratique », les valeurs républicaines aux règles d’hygiène de vie.  [ …]
Le groupe socialiste pense-t-il vraiment que c’est en faisant visiter des casernes de pompiers ou en aidant de jeunes enfants à traverser la rue que l’on transmettra les fondements du pacte républicain ?
( le même /  Jacques Floch. : « Caricature ! » )

On nous propose de consacrer une première période de ce service civique à une formation théorique où seront rappelés les fondamentaux de notre société : les valeurs de la République, la laïcité, le civisme, l’égalité entre les hommes et les femmes, le respect des autres et de soi, etc., etc. Cet inventaire à la Prévert est bel et bon. Chacun ne peut qu’y souscrire ; et pourtant il me met mal à l’aise.
( Claude Leteurtre / UDF, qui ajoute : « N’est-ce pas au sein de l’école que tout cela doit s’apprendre ? » )

Rappelons que le projet prévoit un troisième temps « optionnel » :
A l’issue de ces deux périodes obligatoires, ceux qui le souhaiteront pourront avoir accès à une période de service prolongé, de six mois à un an, qui leur permettra de valider certains acquis après formation et évaluation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s