rires et sourires

« – Que faisiez-vous en 1968, monsieur Le Garrec ?
Il était CRS !(Rires.) » 

« M. Jean-Michel Dubernard, président de la commission. Depuis près de dix ans, des sociologues, des anthropologues et des juristes de gauche produisent des réflexions inattendues sur la question de la famille, on l’a entendu en vous écoutant. Pour ces observateurs, l’ère du « Familles, je vous hais ! » est bel et bien révolue.
[…]
Pascal Bruckner parle « d’une génération restée rivée à ses chimères ». Pour Bernard Préel,…
    M. Jean Le Garrec . Le frère de l’autre ! (Sourires.)
    M. Jean-Michel Dubernard. … autre grande référence de gauche, « le rendez-vous décisif avec l’histoire est pris au temps des amours ». C’est l’idée forte qu’arrivée vers vingt ans, une génération se forge et arrête son système de référence, son système de pensée. (Exclamations sur les bancs du groupe socialiste.)
    Voilà sans doute pourquoi, la gauche institutionnelle, usée par le pouvoir, a pris un temps de retard et n’a pas su adapter son discours familial aux exigences de notre temps. Résultat, notre société est devenue de plus en plus inéquitable pour les jeunes femmes conçues sur les barricades. (Rires et exclamations.)
    M. Jean Le Garrec. Allons !
    M. Jean-Michel Dubernard. C’est la vérité, monsieur Le Garrec ! Où étiez-vous en 1968 ? (Rires et exclamations sur de nombreux bancs.)
    M. Denis Jacquat, rapporteur. Sur les barricades !
    M. Jean-Michel Dubernard.  Que faisiez-vous en 1968, monsieur Le Garrec ?
    M. Denis Jacquat. Il était CRS ! (Rires.)

Remarques :

1) Jean Le Garrec est député PS du Nord depuis 1981 ; il est aussi vice-président de l’Assemblée (très apprécié de ses collègues de tous bords) … et n’a rien d’un gauchiste !

2) il y a dans l’hémicycle un Bernard Préel, député UDF de Vendée

Référence_Compte-rendu intégral
http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2002-2003/20030037.asp#PG0
[Loi de financement de la Sécurité sociale :
débat sur la famille]