rires et sourires

une variante inattendue
du « Petit chaperon rouge »

M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Concernant le tarif forfaitaire de responsabilité applicable aux médicaments, je souhaite répondre aux différents orateurs, dont Mme Jacquaint. Il faut être cohérent. Je suis de votre avis, l’expression « panier de soins » est quelque peu péjorative.
    Mme Muguette Jacquaint. Très bien !
    M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Elle donne l’impression qu’il y a quelque chose dedans et autre chose dehors, …
    M. Jean Le Garrec. C’est très bien que vous le disiez, monsieur le ministre !
    M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées.et surtout en sous-entendant que ce qui est obligatoire est dedans et ce qui est complémentaire dehors. Je n’approuve pas cette terminologie globale. Il est regrettable qu’elle soit entrée dans les mœurs et dans les usages, d’autant qu’elle fait venir à l’esprit l’image, pas très bonne, du panier dont on fait valser l’anse !
    M. Jean-Pierre Blazy. Et a fortiori du panier percé !
    M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Bien sûr !
    M. Jean-Marie Le Guen. Il y a aussi celui du « Petit Chaperon rouge » ! (Sourires.)
    M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Monsieur Le Guen, méfiez-vous-en, vous qui voulez lutter contre l’obésité : il contenait un pot de confiture et des galettes !
    M. François Goulard, rapporteur pour avis. Et un pot de beurre !
    M. le ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées. Prenez garde de céder à la gourmandise !
    M. Denis Jacquat. Et gare au méchant loup ! (Sourires.)

  Référence_Compte-rendu intégral
http://www.assemblee-nationale.fr/12/cri/2003-2004/20040040.asp#PG20
[débat de la loi de financement de la Sécurité sociale]