Les images du « groupe-Assemblée »

Assemblée et/ou salle de théâtre ?

Certes …
… puisque « nous sommes « Ici »  “à l’Assemblée “ » 
… puisque
« Ici » 
« est le peuple souverain » …
…. puisque « 
c’est  Ici  le temple de la loi »  …  

… l’hémicycle ne saurait, en aucun cas,  être assimilé à une  salle de théâtre  …

« – Député 1. Je conclus. (Exclamations sur les bancs situés sur l’autre côté de l’hémicycle.) Plus fort ! J’adore vos cris ! Ils me stimulent ! (Vives exclamations sur les mêmes bancs.) Voilà ! Ça marche !
Député 2. Vous n’êtes pas au théâtre !»

«  Vous n’êtes pas … nous ne sommes pas …  au théâtre !» …
… mais attention ! Il y a …  théâtre … et  théâtre … spectacle … et spectacle …
« – Ecoutez, nous ne sommes pas Ici  à la Comédie-Française !
Ah !  sur les bancs situés de l’autre côté de l’hémicycle.)
« –
C’est plutôt du théâtre de boulevard !
 «  –
Député 3. Ou du cirque ! »

…  et chacun a ses références …

… des références classiques …
« Jouez-vous le bourgeois gentilhomme qui fait de la prose sans le savoir ? […]

Ou êtes-vous, au contraire, un adepte de Tartuffe – Couvrez ce sein que je ne saurais voir » -, tant il est vrai que [votre texte]  présente des ambiguïtés ?
 »
«
Le poumon ! Le poumon ! , entend-on dans cette pièce célèbre de notre enfance […] [Aujourd’hui, c’est]  Dites : Aubry ! 35 heures !  et vous avez l’explication de la maladie. Vous savez pourquoi votre fille est malade ! »

… et des moins classiques …

« Ce débat me fait penser à cette parole de la première prieure dans les  Dialogues des carmélites   :  Ce n’est pas la règle qui nous garde […], c’est nous qui gardons la règle.».

« Le président.La parole est à Monsieur de C. dans le rôle de Fouquier-Tinville ! »
«  
Député 1. On se croirait chez Robert Hossein ! »

… bref , il y en a pour tous les genres !
« –
Le président.  Arrêtez ! Mesdames et messieurs. Vous rendez-vous compte du spectacle que vous donnez ? […] Nous ne sommes pas à l’Opéra_Comique !
 « –
Le président. Monsieur B., évitez de tout commenter, ou engagez-vous à la radio ! (Rires.)
–  Député 1. C’est plutôt au cirque qu’il pourrait faire carrière !  »… « Mais c’est Bozo le clown ! Faites le taire ! »     
… « C’est du grand guignol ! »  …
… « Contorsionniste ! » …
… « Quelle pantalonnade ! »  …
… « On se croirait au Cirque d’hiver ! » …

« – Député 1. Sans doute connaissez-vous Stanislavski, qui a inspiré l’Actor’s Studio de New York. Ce très grand acteur expliquait aux candidats qu’il fallait se mettre dans la peau de son personnage. […]
Député 2. Vous, vous avez fait une pâle imitation des Marx Brothers ! » 
… puisque « nous sommes « Ici »   “à l’Assemblée “ » 
… puisque « 
Ici »
  « est le peuple souverain » …
…. puisque « c’est  
Ici  le temple de la loi »  …  
 «  Vous n’êtes pas … nous ne sommes pas …  au théâtre !» …

… et pourtant  …

on y parle  fréquemment  … d’une « représentation » ( qui, ici, se termine) … d’une « pièce » de théâtre … avec des « costumes » et des « décors » …
« Je ne remercierai pas notre agent d’ambiance
qui, tel un animateur du “ Loft ”,  et non sans talent d’ailleurs, vient de nous annoncer la fin de la représentation. Il ne manque plus qu’à évoquer les décors et les costumes … »

… on y côtoie tous les jours des « comédiens » … qui sont là pour jouer un « rôle » (« C’était un beau trio, qui a conduit un beau débat […]. Tous les groupes y ont tenu leur rôle ».) …
… certains sont des acteurs chevronnés et qui suscitent l’admiration de tous (« Ah, le comédien ! ») …
« En vous entendant tout à l’heure à la tribune, monsieur le ministre , je me disais : il possède son rôle à merveille, il utilise les mots qui conviennent et les prononce avec les intonations adéquates. (Rires.) »
… d’autres ne sont que des « intermittents »
« Un certain nombre d’entre vous sont des intermittents  de l’hémicycle. On ne les voit jamais et tout d’un coup ils arrivent ! »
… voire de simples « figurants …
« J’ai compté tout à l’heure : l’hémicycle compte pas moins de soixante-douze figurants »

« Vous n’êtes pas … nous ne sommes pas …  au théâtre !» …
… mais, dieu !, que cela lui ressemble ! …
… même que si, un jour,  l’Assemblée envisageait de louer ses locaux pour l’organisation de spectacles, elle pourrait fournir en même temps toute une panoplie de comédiens !