05_BARRE … ROCARD … et les autres

 » Vous avez tué la poule aux œufs d’or. » ou la leçon du maître

Raymond BARRE vient de prendre la parole. A plusieurs reprises, Yves TAVERNIER l’a interrompu. Le « professeur » n’apprécie pas.
« – R.BARRE. Si vous voulez m’interrompre, monsieur, je vous y autorise. Mais il est inutile de marmonner quand je parle. (Rires sur les bancs de l’UDF.) Levez-vous et parlez ! (Nouveaux rires et applaudissements.)
– Y.TAVERNIER. Monsieur le professeur…
– R.BARRE. Non: « Monsieur le député » !
– Y.TAVERNIER. …c’est une invitation à laquelle je réponds favorablement.
– R .BARRE. Je m’en réjouis ! »
Le ton est donné. Le « professeur » distribue les bons et les mauvais points – en l’occurrence il s’agit plutôt des mauvais.
Premier reproche : les socialistes se désintéressent de l’agriculture.

« S’il est un choix que le Gouvernement semble avoir fait, aussi bien dans l’élaboration du IX° Plan que dans le projet de budget pour 1984, c’est de ne plus considérer l’agriculture française comme un secteur prioritaire de notre économie. (Applaudissements UDF et RPR.). […]
Les agriculteurs sont aujourd’hui désorientés, et, pour beaucoup d’entre eux, angoissés. Ils savent très bien, et depuis longtemps, mesurer les efforts de l’État en faveur du développement de l’agriculture et ils doutent de votre intérêt pour leur activité et pour leur sort.
Les agriculteurs n’ont pas seulement besoin de crédits budgétaires. Ils ont aussi besoin de considération.
 » (Applaudissements UDF et RPR. -Murmures sur les bancs du PS.)
Deuxième reproche : la politique du Gouvernement est inconsistante :

 » – R.BARRE. La politique agricole du Gouvernement, d’abord tumultueuse, puis plus discrète depuis votre arrivée, apparaît sur le fond – j’ai le regret de vous le dire – inconsistante.
– PLUSIEURS DEPUTES UDF. Exactement !
– R.BARRE. Cette inconsistance se manifeste d’abord au niveau de la conception. Rappelons-nous 1981 et l’état de grâce. Le parti socialiste avait eu un grand projet pour l’agriculture qui tenait en deux mots : les offices. A peine installé, le Gouvernement s’est mis précautionneusement à tourner autour du sujet (rires UDF) puis s’est esquivé sur la pointe des pieds (Mêmes mouvements sur les mêmes bancs)
Certes on a créé des offices par produits; ils ne sont que de simples démembrements du FORMA ( Fonds d’Orientation et de Régulation des Marchés Agricoles). Vous reconnaîtrez avec moi que la vente du FORMA par appartements ne saurait constituer une politique agricole.
Quant aux offices fonciers, pièce maîtresse de la doctrine en 1981, le virage du Gouvernement dépasse 180 degrés : ils ont tout simplement disparu
. »
Les sténotypistes n’ont pu mentionner que les « Rires sur les bancs de l’UDF« , mais pas les pleurs et les regrets de certains députés socialistes.
Ces derniers en effet n’osent même plus employer le terme d' »offices fonciers ». De totem qu’il était en 1981, le mot est devenu tabou !
Personne ne répondra à Raymond Barre sur ce point.
Ce dernier poursuit sa critique :
« L’inconsistance de l’action gouvernementale apparaît aussi au niveau de la politique européenne, c’est-à-dire de l’avenir de la politique agricole commune. »
Et lorsque le « maître » en viendra à corriger l’« exercice » du budget 1984, les -mauvais – élèves s’attendent au pire :
« En ce qui concerne le budget du ministère de l’agriculture, le Gouvernement sacrifie les investissements agricoles, c’est-à-dire la préparation de l’avenir. » (Applaudissements sur plusieurs bancs de l’UDF.)
Un seul bon point :
« Les crédits concernant l’enseignement public et privé connaîtront une augmentation satisfaisante et nous devons vous en donner acte. »
Mais le bon point n’est pas définitivement acquis :
« Nous souhaitons seulement qu’à l’avenir, les dispositions en vigueur dans ce domaine ne soient pas remises en cause. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s