00_ la « furtive embellie » ? (résumé)

02_la « Nouvelle Politique Agricole »

« L’agriculture ne doit plus perdre un seul actif  ! »
Il faut  favoriser la « participation pleine et entière des  agriculteurs et de l’ensemble des travailleurs agricoles au front de classe« .

Ces  citations  sont  extraites  du  « Projet  socialiste pour  l’agriculture ».

1. l’impatience des réformes

premier signal : le rapport sur la « montagne »

deuxième signal : le débat sur le budget de l’agriculture
 »  « Produire, produire encore, produire plus ! »voilà le crédo qu’ont entendu des générations de paysans. »

où il est question  « des Jacquou  et des comte   de  Nanssac   dans  les   campagnes   françaises « « Et  nous,  socialistes,   nous sommes d’abord du côté des agriculteurs  les plus défavorisés.«  )

2. le choc des réalités

première bagarre : les donations-partages
quid des exploitations agricoles ?

deuxième bagarre :  l’impôt  sur  les grandes fortunes
quid des « biens professionnels » agricoles ? …
où il est dit que l’IGF  commence à  ressembler à une « passoire »  ou à un  « sac  vide » qu’on essaierait de faire tenir debout ( Ce sont les députés communistes qui parlent ainsi.)

troisième bagarre : la réforme des marchés et la nécessaire refonte de la PAC

Ce qu’en disent les socialistes :
«  Le renforcement en France des mécanismes d’organisation des marchés n’aura  de  sens  que s’il  rend possible une refonte  de la politique communautaire.  »
Ce qu’en dit la droite :
« On a  l’impression  que certains  de  nos  collègues  partent  du principe suivant,  trahissant Descartes :  « Je  pense,  donc  cela marchera. »  Chimère  !  –ajoute-t-il –  Ils  jouent  à l' »apprenti sorcier« .

3. passages obligés

quand ces exemples montrent qu’il est long – et plein d’embûches – le chemin entre l’idée, le projet et sa mise en œuvre – on devrait dire :  sa mise à l’épreuve.
Si  certaines de ces embûches relèvent de contraintes externes – telle la PAC, d’autres sont liés à l’histoire et au positionnement très particulier de l’agriculture dans la société et dans l’économie.

où les socialistes disent qu’ils sont bien décidés à ne pas subir le « néo-corporatisme »

où la droite dit que la conception de la gauche, c’est une  conception  de   lutte  des  classes.« 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s