00_ la « furtive embellie » ? (résumé)

07_montagne et « auto-développement »

« Réduction des inégalités » … « développement diversifié » … « initiative locale » … « politique  de qualité » … « productions  alternatives » … « respect  des équilibres  naturels  et  humains » … « droit   à  la   différence » … « droit d’expression des montagnards » …
Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas entendu de tels propos dans l’hémicycle.
Et pourtant … nous sommes en 1984. La rigueur est passée par là.
Plus question de « quantum » .
Plus question de « nouvelle politique agricole »

Comment se fait-il qu’en des temps aussi peu porteurs renaisse l’expression « nouvelle politique » ?
Et pourquoi à propos de la montagne ?

La loi sur la montagne
… loi test visant à faire de la montagne le laboratoire d’une nouvelle politique? …
…  » L’an I de la montagne  » ? …
… Simple retour de flamme ?  …
… Loi revanche ? …
… Dernier  coup  d’éclat – l’adieu  aux  armes ! – d’une génération  de  députés militants englués  dans  les  méandres du pouvoir et de la rigueur ?

Le projet de loi sur la montagne tient un peu de tout cela, à mon sens.
Mais c’est aussi – et plus prosaïquement – une opération de diversion voulue par M.Rocard qui entend avoir les mains libres pour mener sa politique ( rigueur, quotas, cohabitation avec la FNSEA ) et qui, pour ce faire, lâche un os à ronger à ces – trop, à son goût – turbulents députés de la montagne ( qui sont des anciens de la fameuse commission agricole nationale).

faire exister –institutionnellement – la montagne

Tel est le  fondement de  l’appel  que  le  rapporteur avait lancé à ses collègues,  dès l’ouverture des  débats: « Montagnards de tous  les partis,  unissez-vous ! »  (R.de CAUMONT ),  appel que Louis BESSON qualifie de » front uni pour la montagne« .

Jean-Jacques Bénétière – bien que député PS et élu de  la montagne (Loire) – met en question le nouveau dogme de la spécificité de la montagne :

à ce propos, j’ai déjà fait état de l’opposition – parmi les députés socialistes – entre les « mutants » et les « impatients ».
Ici, nous découvrons une autre opposition – au sein des « mutants » cette fois.

Jean-Jacques Bénétière, la transformation à mettre en œuvre est d’abord d’ordre économique : le « développement » passe par une meilleure structuration entre les filières ( N’oublions pas que c’est lui qui a défendu le projet de loi sur les offices d’intervention.)
Pour Rémy de Courmont – et ses collèges socialistes de la montagne – il s’agit de promouvoir une autre forme de développement qu’ils appellent l’« auto-développement »

promouvoir l’« auto-développement »

Suit un débat animé – dictionnaire Littré à l’appui – sur le sens de cette expression
qui peut faire penser aussi bien à « autophagie » qu’à «autocuiseur »

Mais l’un des fils conducteurs – qui nous rattache au thème de la « nouvelle politique » est « le  passage de  l’assistance  à la solidarité  »

Pour la première fois donc  – et , me semble-t-il, la dernière fois – le mot « autodéveloppement » va faire son entrée dans le corpus législatif !

Robert de Caumont justifie ainsi  le refus de céder  sur le mot « autodéveloppement » :
« Voilà pourquoi nous tenons  à certains  vocables; non parce qu’ils  ont valeur  de  symbole,  moins encore  parce qu’ils peuvent servir de prétexte à de  faux  clivages mais bien  parce qu’ils sont porteurs  d’avenir  pour  la  montagne,  à laquelle nous sommes tous profondément attachés. »

Les  mots  sont  « porteurs »…  à  la  façon  des  murs  qui soutiennent  l’édifice.
Mais  il  y  a  un  risque : si  les  mots s’affaissent, tout l’édifice s’écroule.
Que restera-t-il alors de ce laboratoire qu’est la montagne … et  de cette belle idée que solidarité et autonomie font plus – valent plus – qu’assistance ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s