Laïcité et Islam

  

Jean-Jacques Descamps UMP Indre-et-Loire :
  

L’arrivée dans notre pays de cette religion, pratiquée par une large partie d’une population nouvelle, d’origine maghrébine ou africaine, que nous avons accepté d’accueillir sans contrôle et sans réserve, ou qui y est née et est devenue française par le droit du sol, modifie fondamentalement l’équilibre qui existait jusqu’alors entre une vision raisonnable de la laïcité républicaine et la pratique de religions modérées souvent confortée par les vagues d’immigration précédentes – polonaise, espagnole et portugaise.
La confusion trop rapidement commise par beaucoup de nos concitoyens entre l’islamisme, le fondamentalisme et – pourquoi pas ? – le risque du terrorisme a créé une appréhension quasiment irréversible devant la montée en puissance de la religion musulmane.
Quelques apparitions de jeunes filles voilées, amplifiées par l’habituelle pression médiatique et mises en lumière par l’incapacité de certains chefs d’établissement à régler localement le problème, ont fait surgir au grand jour cette inquiétude partagée sans le dire par la majorité de la population.
Elles ont suscité le débat actuel, qui est, certes, salutaire, mais qui se limite trop, selon moi, à une question simple : le port du voile par certaines jeunes filles pratiquantes, outre qu’il peut leur avoir été imposé plus par leur famille que par leur religion et être signe d’une infériorité de la femme, est-il l’expression sincère d’une croyance respectable ou, au contraire, une provocation d’ordre politique ou moral répréhensible, et donc passible de sanction ?
Mais en réalité, au-delà de cette question, le problème qui se pose n’est-il pas celui de l’intégration de la religion musulmane et de ses conséquences sociologiques dans le paysage politico-culturel français ?
L’islam est là, chez nous. La question est de savoir comment faire pour qu’il s’exprime de façon modérée.
Rappelons nous qu’il y a cinquante ans, les prêtres catholiques portaient soutane et les femmes, à l’église, se couvraient la tête. La religion catholique a évolué. La religion musulmane, dans son expression la plus sexiste, le peut-elle aussi ? Si on ne le croit pas, le danger est réel, car, même si on résout le problème à l’école, on ne le résoudra pas dans les mosquées ou dans les quartiers sensibles.
 

Le pourquoi et le comment de cette série sur la laïcité :
laïcité/ propos de députés ( 2004 ) : le pourquoi et le comment
une vue d’ensemble :
laïcité : paroles échappées du texte ( Assemblée nationale / 2004 )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s