laïcité et la question des femmes

Martine David SOC Rhône
____________________________

Un élément essentiel doit, je pense, être présent à notre esprit, c’est le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

En effet, je considère très sincèrement que certains signes religieux, et plus précisément le voile, constituent une véritable injure faite aux femmes. Ils renvoient à un statut juridique et social mineur que nous ne pouvons cautionner. […]

Je déplore, avec un grand nombre de mes collègues, que l’égalité entre les femmes et les hommes progresse si lentement dans notre pays. Des lois courageuses contre les discriminations font peu à peu évoluer les choses dans le bon sens.
Je ne comprendrais pas que, dans ce cas, nous renoncions à ces avancées au nom de la reconnaissance de communautarismes liberticides.

Non, la pudeur n’oblige pas la femme à masquer son visage ou sa chevelure, elle n’est pas une calculatrice tentatrice qui doit être soumise au confort moral de l’homme. Faut-il rappeler qu’il existe dans la tradition de l’islam des régions ou des mouvements qui préconisent le dévoilement des femmes ?
Je ne me résoudrai pas à accepter que des petites filles intériorisent dès leur plus jeune âge une supposée infériorité du sexe féminin.
(Applaudissements sur de nombreux bancs.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s