laïcité et libertés

Marie-George Buffet CR Seine-Saint-Denis

Il est manifeste aujourd’hui que la laïcité ne peut être garantie dans notre pays que si la liberté, l’égalité et la fraternité sont la règle. De mon point de vue, c’est assez loin d’être le cas.

La laïcité peut être menacée aussi en Europe, on l’a vu lors du débat constitutionnel.
Elle est menacée par les postures d’affrontement, par la division et la stigmatisation, par la négation de l’individu et de sa liberté de conscience, par les intégrismes totalisants.
Elle est menacée aussi lorsque le champ du débat démocratique se rabougrit au profit de postures sécuritaires et autoritaires qui esquissent une société à pensée unique éludant les questions de sens !

« La laïcité » : n’en faisons pas un slogan porteur d’interdits..

Elle est le principe social et politique qui garantit à notre peuple sa cohésion dans la pluralité.
Elle découle directement de l’affirmation fondamentale des droits universels de l’être humain qui ne sont pas liés à l’appartenance à tel ou tel groupe social, ni à telle ou telle opinion, qu’elle soit politique ou religieuse.
Ces droits sont attachés de façon inaliénable à la condition d’être humain et sont assortis de la liberté d’opinion et de pensée, de la liberté religieuse. Plus que la tolérance, ils impliquent la reconnaissance.

L’intégrisme, qui entend que des préceptes religieux régissent la vie politique, fait violence à l’individu, à sa liberté. Il est inacceptable en France comme ailleurs, car il va à l’encontre de l’universalité des droits de l’homme. I
l faut le combattre de manière politique en éveillant les consciences, en réaffirmant partout l’autorité de l’État républicain, en faisant appliquer nos lois contre le racisme, l’antisémitisme, les violences, les atteintes à la démocratie.

On ne débusque pas l’obscurantisme, on ne met pas en difficulté les intégrismes en pointant du doigt tous les croyants, en stigmatisant les musulmans, et plus particulièrement les musulmanes, en faisant du voile l’étendard qu’il n’a pas toujours été.

La laïcité a besoin qu’on lui donne du souffle, qu’on la ranime.
Elle a besoin de s’expérimenter, d’être vécue en conscience.
Elle a besoin, non de la peur et des phobies, mais de l’expression des différences dans le respect total d’autrui et de la société. C’est là qu’elle trouve son sens et son efficacité.

Le renouveau de la laïcité doit s’accompagner nécessairement d’un renouveau de la citoyenneté et de la politique, d’un renouveau de la recherche de sens. La mixité de notre société, l’unité de notre peuple, l’universalité de l’humanité doivent se bâtir dans la laïcité en recherchant ce qui nous fait semblables sans occulter ce qui nous différencie, pour vivre ensemble pleinement.
Cela exige la liberté, l’égalité, et la fraternité.

Le pourquoi et le comment de cette série sur la laïcité :
laïcité/ propos de députés ( 2004 ) : le pourquoi et le comment
une vue d’ensemble :
laïcité : paroles échappées du texte ( Assemblée nationale / 2004 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s