laïcité et libertés

Marc Le Fur UMP Côtes-d’Armor

J’ai la conviction que nous aurions pu traiter autrement la question du voile en évitant de stigmatiser les convictions religieuses. Il aurait fallu pour cela prohiber l’ensemble des signes agressifs qu’ils soient de nature politique, philosophique ou religieuse. Cela aurait permis de résoudre le problème du voile, que je considère surtout comme un signe d’appartenance politique – la religion dans cette affaire n’étant qu’un prétexte.

Je m’inquiète pour la liberté. La famille politique à laquelle j’appartiens a toujours privilégié la liberté à la laïcité. Qu’on le veuille ou non, la hiérarchisation de ces deux valeurs a tracé la ligne de partage entre la droite et la gauche.

La liberté de conscience, la liberté d’expression sont pour moi des valeurs premières auxquelles on ne peut déroger que pour des raisons d’ordre public. Ces jeunes filles voilées peuvent nous surprendre, nous agacer, nous choquer, mais elles ne constituent pas, par elles-mêmes, des menaces à l’ordre public.
Il ne peut y avoir de limitation à la liberté que pour des motifs d’ordre public, et les menaces qui pèseraient sur l’ordre public doivent être appréciées en tenant compte des circonstances, de temps et de lieu.

Le pourquoi et le comment de cette série sur la laïcité :
laïcité/ propos de députés ( 2004 ) : le pourquoi et le comment
une vue d’ensemble :
laïcité : paroles échappées du texte ( Assemblée nationale / 2004 )

Lire aussi
LEFORT 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s