laïcité et religion

Christine Boutin  UMP Yvelines

Avoir pris en otage une religion, la religion musulmane – sans oser la citer -, la stigmatise, bien sûr, mais fragilise aussi l’ensemble du fait religieux dans notre société et, ipso facto, le principe de laïcité à la française.
C’est notre fierté d’avoir pu, après bien des combats, bien des souffrances et bien des guerres, arriver à cet équilibre exemplaire que l’on nomme la laïcité à la française.
En quoi consiste-t-elle ?

Elle repose sur plusieurs fondements :
le premier est incontestablement la reconnaissance du fait religieux par la puissance publique, son engagement à ne pas en contrecarrer l’expression, et même à la rendre possible chaque fois que les consciences en feront le choix ;
le deuxième est le refus par l’État de reconnaître une croyance en particulier et de se déclarer compétent en matière confessionnelle, c’est-à-dire de se prononcer sur la vérité d’une croyance ou d’une foi ;

le troisième est l’engagement corollaire des croyants à ne pas troubler l’ordre public et à ne pas se soustraire à ses obligations.
La laïcité à la française est faite de l’acceptation des différences entre ceux qui croient en Dieu et ceux qui n’y croient pas.
Elle est faite du respect de toutes les religions et de tous les courants philosophiques. Elle participe au sens que nous donnons, nous Français, à « vivre ensemble ».
Or, le texte qui nous est proposé ne réglera, j’en suis convaincue, aucun des problèmes posés. Il fragilisera notre pacte social mais, surtout, il touchera à une liberté fondamentale qui est le moteur de mon engagement politique, je veux parler de la liberté de conscience et de la liberté d’expression.
Depuis près de vingt ans, je me bats en politique pour que mon adversaire puisse exprimer ses idées. Je me bats pour que toutes les religions, tous les courants philosophiques puissent cohabiter. Il s’agit d’un principe élémentaire dans toute démocratie.
Certains vont peut-être trouver que je vais trop loin, mais j’estime que la France, pays des droits de l’homme, ne peut, à moins de se renier, fragiliser ce principe fondamental qu’est la liberté.

Le pourquoi et le comment de cette série sur la laïcité :
laïcité/ propos de députés ( 2004 ) : le pourquoi et le comment
une vue d’ensemble :
laïcité : paroles échappées du texte ( Assemblée nationale / 2004 )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s