laïcité et République

M. Philippe Vuilque
SOC Ardennes ____________________________

M. Philippe Vuilque.  La République, dit-on quelquefois, est bonne fille tant les libertés qu’elle offre peuvent se retourner contre elle si l’on n’y prend pas garde. La République doit en effet réagir toutes les fois que l’on veut abuser des avantages qu’elle procure.

La vie dans notre société démocratique est un équilibre complexe ; elle résulte d’un compromis permanent entre tous les systèmes de valeurs qui doivent pouvoir coexister.
Ce lien, cette garantie qu’apporte la République, c’est la laïcité qui les rend possibles.

Si demain on estime, d’une part, que la religion seule peut énoncer obligations ou interdits et, d’autre part, que la République n’est là que pour distribuer des droits et des libertés, alors ce compromis et cet équilibre seront rompus.
C’est pourquoi, confrontée à une telle situation, la République se doit de répondre fermement.
Ne nous y trompons pas, c’est une offensive des extrémistes de tout poil qui est engagée.

Prenons garde à ceux qui, au nom du droit à la différence, se font les apôtres d’une différenciation des droits et rejettent l’universalité des droits de l’homme. La religion devient oppressive lorsqu’elle se confond avec un projet politique.

Le pourquoi et le comment de cette série sur la laïcité :
laïcité/ propos de députés ( 2004 ) : le pourquoi et le comment
une vue d’ensemble :
laïcité : paroles échappées du texte ( Assemblée nationale / 2004 )

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s