Laïcité, sphère publique et sphère privée

Patrick Braouezec CR Seine-Saint-Denis
____________________________

Je me permets de préciser- tant il se dit et s’écrit n’importe quoi sur cette question – que la laïcité n’est pas un droit de l’homme fondamental non plus que la négation des religions.
Bien au contraire, elle a pour principe de préserver l’égalité de traitement des cultes et leur liberté d’expression, dans le respect de la séparation de l’église – ou plutôt maintenant des églises – et de l’État.

Même si la République est porteuse de nos valeurs essentielles, elle peut ne pas constituer le seul référent. La religion, comme tout autre idéal, peut en être le supplément d’âme.

De la même façon, il serait absurde de considérer la laïcité comme marquant une séparation absolue entre le domaine public et l’espace privé.
Comment, sauf à la condamner à la schizophrénie, demander à une personne ayant des convictions religieuses de renier une part de son identité pour ne montrer publiquement que ce qui la réunit, l’identifie, voire la modèle ou la formate à l’autre ?

A contrario, la laïcité doit permettre que toutes formes de singularités, de modes, de religions, de cultures puissent s’exprimer sans entraver la liberté d’autrui ni remettre en cause les principes du vivre ensemble.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s