04_en amont du Congrès : tractations, négociations, revirements

L’appel de N.SARKOZY
à « sortir de l’esprit de clan »

Le président SARKOZY répondra, dès le lendemain,  par le même canal ( ce qui en dit long sur son engagement personnel dans cette affaire ) et lancera un vibrant appel à « sortir de l’esprit de clan » ( à l’image du comité BALLADUR que le Président a voulu « au-dessus des partis » [1.2.]

« Pour les uns, je ne vais pas assez loin, pour les autres, je vais trop loin. Ils oublient que, s’il y a une tradition gaulliste, c’est celle du changement profond, de la rupture.
Et puis il y a des calculs partisans. Certains se disent :  » N’offrons pas une victoire au président de la République « , comme si les Constitutions ne valaient que pour celui qui les applique au moment où elles sont votées !
Si la réforme échoue, ce sera un échec pour tout le monde, et d’abord pour la démocratie, pour le Parlement, pour les droits des citoyens.
Heureusement, il y a dans les rangs du Parti socialiste quelques personnalités éclairées qui considèrent que la Constitution n’est pas simplement l’objet de leur futur congrès.

Dans cet entretien accordé au Monde ( publié le 17 juillet 2008 ), le Président de la République « donne des gages à l’opposition » :
( tel est le titre à l’article ; à noter que députés et sénateurs vont avoir à se prononcer en Congrès, sur une réforme substantielle de la Constitution… sur la foi d’un interview du Président dans un journal qui n’a pas vocation à servir de porte-parole officiel des institutions ! )
…  droit de réponse à l’opposition 
égalité de temps de parole majorité-opposition …
… garantie du droit d’amendement  
… commission indépendante chargée du redécoupage des circonscriptions législatives …
… soutien à une proposition de loi d’origine sénatoriale visant à rééquilibrer la composition du collège électoral des sénateurs 

… sans compter –  cela n’a rien à voir avec le débauchage des radicaux de gauche ! –  l’idée de réduire le seuil à partir duquel un groupe parlementaire peut être constitué à l’Assemblée nationale …

« Cette réforme est importante – répète à plusieurs reprise N.SARKOZY . Elle modifie quasiment la moitié des articles de la Constitution. Elle vise à faire émerger une démocratie exemplaire.
Je veux dégager la pratique du pouvoir de l’esprit de clan, de secte et de  » partisannerie « , en donnant plus de pouvoir au Parlement, plus de possibilités de recours aux citoyens et en encadrant davantage les pouvoirs du président de la République. »

L’appel aux socialistes ( « J’espère que les socialistes sincères comprendront qu’il y aurait une certaine forme de ridicule à ne pas voter une réforme dont ils n’ont cessé de rêver les contours. » ) ne produira pas d’effet … … mais cette « importante réforme » sera votée quand même.
De justesse, certes … mais qu’« importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » !

le pourquoi et le comment de ces chroniques

résumés / vue d’ensemble

s

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s