2002_Vote blanc ( proposition de loi )

Ceux qui s’opposent à la proposition initiale  

 « En proposant de mettre à disposition des électeurs des bulletins blancs, vous allez les encourager à voter blanc. »[P.CLEMENT / UMP]
L’argument semble imparable …
Le plus souvent, il va de pair avec l’argument du « non-choix » :

« Loin de donner au scrutin plus de lisibilité, vous lui en enlèverez puisque vous allez pousser un maximum d’électeurs à ne plus choisir. » [le même]
« Voter c’est prendre parti, c’est soutenir et affirmer des convictions. La pire des choses dans le domaine électoral, c’est, en effet, de ne pas inciter nos concitoyens à prendre parti et à choisir. » [E.BLANC / UMP ]
« Proposer aux électeurs un bulletin blanc, c’est proposer le non-choix. » [ JF.Copéqui était, à l’époque, secrétaire d’État aux relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement].
« Pourquoi s’exprimer, en effet, si ce n’est pas pour prendre une décision ? »[G.GEFFROY / UMP]
Certains parlent d’ « hypocrisie » … de « démission » …
« Nous sommes en pleine hypocrisie. Ce vote blanc est contraire à la citoyenneté. La citoyenneté, c’est le choix ; l’honneur de la citoyenneté, c’est de choisir, même quand c’est difficile. Même quand il n’a le choix qu’entre deux solutions qui ne le satisfont pas, le citoyen doit choisir au moins celle qui lui paraît la moins mauvaise. » [E.ZUCCARELLI/ radical de gauche]
« Se retrancher derrière une reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé est une forme de démission, c’est tirer un trait définitif sur le combat républicain de la reconquête du citoyen . » [G.BOURDOULEIX/ UMP]
… de « consumérisme grognon » …

« Loin de guider l’électeur vers la citoyenneté, on veut promouvoir, en le caressant dans le sens du poil, un consumérisme grognon où chacun exprimera plutôt des insatisfactions que des volontés, ne votant pas pour quelque chose ou pour quelqu’un mais pour envoyer des avertissements ou des cartons jaunes tous azimuts ! » [[E.ZUCCARELLI/ PRG]
… et même de « populisme » …

« Le vote blanc est un vote équivoque, un vote d’hostilité : ce peut être un vote de censure des acteurs politiques  » tous pourris » , selon l’expression bien connue. » [J.BRUNHES / PCF]
« C’est un vote qui peut conduire à tous les populismes, à tous les antiparlementarismes. » [idem]
Voter, ce n’est pas seulement formuler une opinion …
« Une élection démocratique n’est pas une simple mesure de l’opinion. Un scrutin n’est pas un sondage car on ne vote pas pour soi, mais dans l’intérêt de la société.» [JF.COPE ]
… c’est désigner un élu … et ce dernier, pour exercer son mandat, a besoin d’être reconnu comme « légitime » …
Or – « c’est mathématique ! », dira un député – la prise en compte dans les pourcentages des votes nuls provoquera , « presque certainement », « une baisse des suffrages exprimés au sens classique du terme » …
… et il y aura « toujours des gens » « pour vous rappeler que, si élevé soit votre score, il ne représente que peu de chose par rapport au nombre des inscrits. » !

Ce qui fait dire aux opposants – et c’est sans doute l’une des raisons pour laquelle cette proposition de loi « fait peur au monde politique » (dixit le rapporteur) :
« La reconnaissance du vote blanc peut affaiblir en effet la représentativité de l’élu et, par conséquent, sa légitimité. »[G.BOURDOULEIX/ UMP]
« Vouloir prendre en compte les votes blancs dans la détermination des suffrages exprimés aura pour conséquence de décrédibiliser politiquement l’élu. » [JF. CLEMENT/ UMP]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s